Psychanalyse

Un espace de créativité

Le but de la psychanalyse :

Le but d’une psychanalyse est d’acquérir une plus grande liberté et créativité dans sa vie affective et sociale. Elle s’adresse plus volontiers aux personnes curieuses d’elles-mêmes mais aussi désireuses de dépasser  des blocages ou des fonctionnements problématiques et récurrents. Le psychanalyste W.Bion parle de “croissance mentale” pour parler du but de la psychanalyse. Il la décrit comme un échange dynamique et vivant entre deux personnes qui parlent et s’écoutent d’une façon particulière.

Depuis les découvertes de Freud, la psychanalyse n’a pas cessé de se développer et de contribuer au soin et à la compréhension de la vie psychique.

Une approche actuelle :

La psychanalyse contemporaine s’appuie sur les apports  de psychanalystes tels que M. Klein, D. Winnicott, W. Bion, F. Dolto pour ne citer que les plus connus.  Elle reste aujourd’hui une démarche créative permettant de profonds changements.

La psychanalyse s’appuie sur une conviction de base : une partie de notre fonctionnement psychique est inconsciente. Cet inconscient nous est accessible à l’aide de conditions facilitantes dont la principale est le lien entre l’analysant  et l’analyste (on parle de transfert). Durant les séances, l’association libre des pensées, des souvenirs, des impressions et bien sûr des rêves permet l’exploration de l’inconscient.

Aujourd’hui, malgré le succès de méthodes thérapeutiques brèves, la psychanalyse reste une approche moderne qui permet des changements en profondeur. En particulier lorsque les symptômes ou les blocages – aussi au niveau de la sexualité –  résistent. Il s’agit alors d’en comprendre le sens et la fonction.

Psychanalyse et sexualité aujourd'hui :

Beaucoup aujourd’hui doutent de l’utilité de la psychanalyse pour résoudre les difficultés sexuelles ou amoureuses. Malgré la pertinence de différentes approches sexothérapeutiques, certaines difficultés ne se laissent pas traiter sans la prise en compte des processus inconscients que les psychanalystes ont formulés ou mis à jour, à partir des découvertes de Freud.

Envisager une psychanalyse :

La proposition d’une psychanalyse peut se discuter lors de premiers entretiens d’évaluation ou après un premier temps de travail thérapeutique. Elle peut s’envisager en face à face ou sur le divan. Elle constitue une démarche exigeante dans ses modalités concrètes (2-3  séances par semaine,  investissement financier, durée) et dans l’implication personnelle demandée (ouverture émotionnelle, curiosité, capacité à supporter l’inconnu). Ces modalités se mettent en place progressivement entre les deux acteurs du processus, l’analyste et l’analysant.

Je suis membre  de la Société de psychanalyse freudienne basée à Paris (SPF).

Actualités de la psychanalyse :

 La psychanalyse fait souvent l’objet de critiques, parfois justifiées, parfois mal informées. Petit florilège en guise de plaidoyer pour cette approche passionnante :

“Un mot n’est rien. Mais que celui-là en appelle un et en accueille un autre à son côté et tout change. Car ces deux-là sont alors beaucoup plus qu’eux-mêmes. Ici commence le discours, le poème, l’aventure, le sens”.

Ces quelques lignes poétiques tirées de L’ordinaire et l’aubaine des mots d’Alexandre Voisard pourraient être entendu comme une belle description de l’association libre, au cœur de l’expérience analytique.

“La créativité en analyse peut se comparer à un mouvement qui intéresse l’intime, le quotidien. Comme la sensibilité soudaine à la beauté du bruissement d’aile de l’oiseau qui s’envole”.

Tiré de Trois séances par semaine ? Entre perte de soi et répétition, l’instant créatif, PUF, 2019

Liens :

– Ce que la psychanalyse a encore à nous dire

– La psychanalyse n’est pas moribonde

Physalis mouillé

En tant que thérapeute de couple formée aux enjeux familiaux, je propose aussi des entretiens pour

  • les parents qui souhaitent parler de leurs difficultés autour de l’arrivée d’un enfant ou relatives à la parentalité.
  • des entretiens de guidance parentale ou de soutien à la parentalité – coaching parental – en particulier dans les situations de familles recomposées.
  • soutenir les parents dans le processus de séparation et dans la mise en place d’une coparentalité ajustée aux besoins de l’enfant.

Tarifs :

  • 140.- par consultation de 60′
  • Les consultations se règlent comptant en fin de séance (Twint possible)
  • Les séances non annulées 48h (deux jours ouvrables) à l’avance sont facturées